Chronique·Coup de coeur·Ebook

Chronique Sein ou biberon? Choisis ton camp ! De Julie Grêde.

Comment passer à côté de cette perle !!! Un gros coup de cœur, passionnant, intéressant plein de bonne choses… Je vous laisse découvrir ma chronique…

sein-ou-biberon-choisis-ton-camp-le-dilemne-des-futures-mamans-le-dilemne-des-futurs-mamans-temoignage-doc-french-editio_26603279.jpeg

Résumé :

Il est une guerre ignorée, largement tue par les médias. Une guerre qui pourtant fait rage. Depuis des décennies. Une guerre couv sein ou biberond’autant plus triste qu’elle choisit ses victimes dans une minorité déjà fragilisée. Une guerre d’autant plus sordide qu’elle est orchestrée par d’anciennes victimes. La « Milky Wars » terrorise chaque jour de jeunes primipares et le monde s’en fout ! Si tu es une future maman pas encore maman, tu ne sais rien de tout cela. Pourtant tu vas savoir. Tu vas te prendre le truc en plein dans la g… dans le pif, ou, plutôt, en plein dans les nichons. Surtout si tu as des copines, une famille. Surtout si tu as une belle-mère. Ta belle-mère, d’ailleurs, même si là c’est ta pote, bientôt, tu vas l’abréger « BM » sur les forums. Parce que, oui, tu vas passer ta vie sur les forums. Pour parler de tes seins. Tout le monde va se mettre à en parler de tes roploplos. On va les analyser sans pudeur, les détailler. Si tu te prononces pour les allaitantes, tu liras dans les yeux de ton vis-à-vis tantôt l’admiration tantôt le franc dégout. Tout qui te croisera aura une opinion sur le sujet. Et si tu te prononces pour les biberonnantes, c’est aux allaitantes que tu auras affaire. Avant ta grossesse, tu vivais dans un monde différent, protégé de tout cela. Durant ta grossesse, tu as remarqué que les choses évoluaient. Les gens, subitement, se sont mis à tripoter ton bidon. Les règles de bienséance et celles de pudeur évoluent subtilement à mesure que gonfle le ventre -et les seins- des femmes. Avec la même impudeur, lorsque tu auras mis ton bébé au monde, les gens vont se mettre à parler librement -très librement- de tes seins. Alors même que la plupart des gens les ignorait royalement jusque-là.

Première impression :

Environ à la page 40 soit 40%. EBOOK. J’ADORE !!! Je suis accro à ce livre. C’est super intéressant. Julie Grêde dénonce la guerre entre les clans des « nichonnantes » et des « biberonnantes » extrémistes. Elle parle de son expérience de maman allaitante au sein sans juger qui que ce soit, elle donne son opinion sans juger celui des autres. Comme elle le dit :

« Mon but avec ce petit livre c’est de t’aider dans ton cheminement. De t’aider à tenter l’aventure si tu veux allaiter. De te déculpabiliser, te rassurer, si tu ne veux pas ou si tu ne peux pas. »

C’est très intéressant elle dit des choses sensées, historique, avec une pointe d’humour bien placé. Elle parle de tout et dénonce cette guerre qui fait rage, bidon, qui rend folle les futurs mamans. Peu importe ton « camp » tu vas en prendre plein la face ! Moi perso je pense être plus tard une maman « biberonnante » et ce qui est bien, c’est qu’elle ne critique pas le biberon, elle donne son opinion sur le LM (lait maternel) sans critiquer le LA (lait artificiel). Elle n’est pas extrémiste du tout, elle a seulement choisit le LM parce qu’elle en avait envie, si tu ne te sens pas ou que pour X raison tu n’en as pas envie, c’est ton choix et il doit être respecté. Un très bon début pour ce livre passionnant et véritable avec beaucoup de respect et aucun jugement. Pour l’instant je le conseille aux futurs mamans hésitantes sur le sujet. J’ai hâte de poursuivre et de pouvoir vous donner mon avis sur le livre en entier.

Avis :

Dans ma wish-list j’ai le livre « Ragnagna, une histoire sanglante », je voulais l’acheter en ebook mais il n’existait pas alors j’ai cherché les livres du même auteure et je suis tombé sur celui ci, le sujet m’intéressait et il avait l’air sympa, alors je l’ai acheté.

L’auteure qui fait partit du camp des allaitantes aux seins, les « nichonnantes » dénonce l’absurdité de la guerre des clans sans pour autant défendre un parti, elle ne critique pas elle donne son opinion. La passage sur l’histoire de l’alimentation des nourrissons où elle explique comment les bébés étaient nourris, elle parle des nourrices, des médecins… C’est très intéressant, on apprend beaucoup de choses. Elle parle de l’antiquité, du moyen âge, de la renaissance, d’avant et de pendant l’industrialisation, de la 1ère guerre mondiale, de la fin des années sixties au début des années 70 pour finir sur les années 90. Elle parle donc de l’évolution, de la prise de conscience car certaines méthodes étaient très mauvaises, dangereuses pour la santé du bébé. Moi même faisant partie plutôt des « biberonnantes » je ne me suis jamais senties attaquée ou jugée par l’auteur. Pour les différentes parties, elle parle du sein nourricier ou érotique, d’internet le champ de bataille des deux clans, de l’extrémisme, des avis médicaux des professionnels (enfin je vous laisse juger par vous même, mais après ma lecture de certains passages, je ne suis plus vraiment sûr de leurs connaissances en matière d’allaitement), des inconvénients et avantages, elle parle beaucoup du LM puisqu’elle s’y connaît et nous apprend beaucoup de choses sans pour autant nous « forcer la main ». Elle va aussi vous préparer au regard et aux jugements des autres. Peu importe ton clan, tu ne feras jamais le bon choix. Elle parle aussi des préjugés, ces fameuses questions qu’on vous posera à vous « nichonnante », l’allaitement en public et le sevrage, des chapitres qui font réfléchir les « biberonnates » et qui soutiennent les futurs « nichonnantes »., celles qui hésitent encore à cause des préjugés et du regard des autres. Il y a aussi les sujets qui fâchent, comme le côté marketing du LA, parfois plus marketing qu’autre chose malheureusement et c’est très instructif pour les futurs « biberonnantes ». L’influence de la société plutôt « biberonnante » il faut se l’avouer. Et bien sûr le passage sur la place du papa lors d’un allaitement au sein. Enfin pour finir un chapitre sur l’espoir d’une réconciliation.

Alors elle parle des mamans qui veulent allaiter au sein, de celles qui ne veulent pas mais aussi, et je trouve ça important, de celles qui ne PEUVENT PAS, car oui c’est possible de ne pas pouvoir…

Elle nous fait vraiment ouvrir les yeux et nous empêche de sombrer dans l’extrême, elle nous montre qu’aucun choix n’est le bon et que « biberonnante » ou « nichonnante », nous sommes toutes des bonnes mères, avec différentes idées, possibilités et envies. Mais que nous aimons toutes nos enfants plus que tout et que nous n’avons pas à nous juger les unes les autres, car juger sous prétexte qu’on a été jugé, c’est entrer dans un cercle vicieux, horrible, ridicule et en même temps humain mais malheureusement qui touche et perturbe les futurs mamans qui ont du coup peur du jugement.

Et même si parfois certaines phrases m’ont énervée (vraiment une ou deux) je me suis rendu compte que cette colère était extrême, que j’étais en train de sombrer dans l’extrémisme. Elle ne critique pas, encore une fois, elle s’exprime !

Une écriture très fraîche, après on a beau essayer de ne pas prendre parti, des fois on se laisse entraîner on s’échappe, ça arrive mais elle a su se rattraper comme elle pouvait, c’était d’ailleurs parfois assez drôle car on s’emporte avec elle et on s’y surprend ensemble. Ce qui m’a plu aussi c’est qu’elle rajoutait entre des guillemets en italique « notre » voix, c’est à dire ce qu’on aurait pu se dire en lisant le livre et elles tombent vraiment bien, donnent de l’humour et sont tellement vrai. Il y a des fois je pensais à une chose et sur la ligne d’en dessous ma réaction était écrite ! Une écriture simple dans le sens « sans termes compliqués », très agréable avec cet humour que j’ai adoré. J’ai vraiment appris plein de choses, j’ai beaucoup réfléchis, même si je n’ai pas changé d’opinion. Son livre est plein de sens, je suis contente d’avoir pu le découvrir, c’est un coup de coeur !

Pour le petit bémol qui n’en ai pas vraiment un, l’auteure étant « nichonnante » elle parle beaucoup de son quotidien de ce qu’elle connaît et donc moins des « biberonnantes », mais j’ai envie de dire heureusement car elle ne va pas parler d’une expérience ou de connaissances qu’elle n’a pas…

En conclusion :

Un livre super que je conseille à toutes futurs mamans et les autres, avec une auteure qui ne défend pas un parti en particulier, qui explique, donne une opinion et une expérience, soutient les femmes et leur choix peu importe celui ci. Et surtout qui dénonce cette guerre ridicule qui fait rage au dépend des futurs mamans qui n’ont rien demandé. Un coup de coeur. Vous allez beaucoup apprendre, ce livre vous fera réfléchir.

Extraits :

Quelques extraits qui montrent bien qu’elle n’est pas là pour juger… C’est rare que j’en mette car dans une histoire je n’aime pas spoiler, je trouve que la moindre phrase spoil mais là c’est différent…

« Les attaques des allaitantes atteignent les mamans qui ont décidé que ce n’était pas leur truc et qui, peut être peuvent gérer mais atteignent aussi celles qui simplement n’ont pas pu. Là on n’est même plus dans l’agressivité mais dans la cruauté. »

« Acceptons l’autre sans jugement ni préjugés. Car il n’y a pas de bonne ou de mauvaise mère. Il y a des mères différentes avec des vies et des envies diverses. Qui font chacune avec son back-ground, des choix différents. »

Note :

5/5

Au début j’avais mis 4.5/5 mais je me suis demandée pourquoi pas 5, il n’y a pas de points négatifs et j’ai adoré ! Alors pourquoi pas 5/5 ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s