Chronique

Chronique Des filles de goût de Caroline Guillot.

Bonjour, on se retrouve pour la chronique d’une BD humoristique que j’ai eu dans une box mensuelle de Once Upon A Book.

Résumé :

Comment s’entendre quand on est une mère enceinte et cérébrale, une working-girl arriviste et pincée, une artiste bohème venue d’une autre dimension et une geek gaffeuse ?
Maud, Eloïse, Lila et Gabrielle ont tout pour ne pas se comprendre, et pourtant ces éternelles copines ont trouvé le meilleur terrains d’entente : la bouffe !

Avis :

Alors je ne sais pas trop par quoi commencer, on suit quatre femmes qui n’ont qu’un seul point commun, la nourriture. On voit bien dans cette BD que tout est axé sur la nourriture, il y en a tout le temps. Après moi je m’attendais peut être plus à suivre une histoire avec un vrai fil conducteur, mais là c’est plutôt des planches qui représentent une action de leur vie quotidienne qui a un rapport avec la nourriture. Il y a quand même un léger fil conducteur, enfin disons que l’ordre chronologique des choses est respecté.

J’ai finis cette BD en 20 minutes en m’arrêtant sur les dessins pour regarder les détails et à la fin, je ne savais pas faire la différence entre chacune des filles, je ne savais pas les identifier, décrire leur caractère… Si je n’avais pas lu le résumé je n’aurais pas compris qu’il y avait une geek, une artiste… J’ai eu du mal à définir qui était qui, à me rappeler de leur visage et leur nom… Pour moi la BD est trop courte pour vraiment entrer dans l’histoire et s’attacher un peu aux personnages. Et puis les personnages ne sont pas assez approfondi, j’aurais aimé en apprendre plus sur leur personnalité… Je me suis identifié à aucun personnage, mais j’ai quand même bien rigoler sur certaines situations.

La lecture n’était pas désagréable, il se lit bien mais il n’a rien d’incroyable pour moi. C’est frais, très léger, ça fait du bien entre deux pavés mais sans plus.

Et moi par contre je n’ai pas vraiment aimé les dessins. Je n’aime pas trop quand les visages sont déformé, là souvent, les filles faisaient des grimaces qui les rendaient laides et c’était vraiment diffèrent de leur visage naturel, je n’aime pas trop ça. Non pas qu’il faudrait qu’elles soit les plus belles… Mais le fait d’exagérer les émotions sur le visage et de le déformer moi personnellement je n’aime pas trop, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. En revanche les dessins sont très détaillés!

En conclusion :

C’est une lecture fraîche et légère, agréable entre deux gros livres, mais sans plus, je n’ai pas adhéré aux dessins et ne me suis pas attaché aux personnages car je n’avais pas l’impression de connaître leur personnalité, le thème de la nourriture est cependant original et j’ai quand même rigolé à plusieurs situations.

Ma note :

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s